Vous pouvez facilement aujourd’hui trouver de la pâte de pistaches dans le commerce, mais quand vous aurez goûté aux joies de la faire maison, vous ne voudrez plus jamais en acheter ! J’aurai pu aussi vous le tourner comme ça : quand vous aurez vu la couleur de la vôtre, sans colorant, que vous aurez apprécié le goût de la vôtre, un vrai goût de pistaches, vous ne voudrez plus jamais utiliser celle du commerce !

Je vous propose aujourd’hui de vous lancer dans la pâte de pistaches maison, une aventure pas si compliquée, bien moins que le praliné pour un résultat au sommet ! Ben oui, c’est la recette de Pierre Hermé (trouvée chez Valérie, CLIC) alors forcément … Munissez-vous d’un thermomètre de cuisson et d’un bon robot.

Pour un petit pot : 
125g de pistaches crues, non salées, et émondées
30g de poudre d’amandes
62g de sucre en poudre
18g d’eau
1 à 3 gouttes(maxi) d’extrait d’amande amère
1 CS d’huile d’arachide (ou de tournesol)
1. Commencez par torréfier vos pistaches 15 minutes à 150°C, chaleur tournante. Mélangez à mi cuisson. Réservez.
2. Préparez votre sirop : dans une petite casserole, versez l’eau puis le sucre au centre (ça évite les projections de sucre sur les bords de la casserole). Ajoutez la sonde du thermomètre et laissez bouillir le sirop jusqu’à 121°. 

 

3. Une fois le sirop à 121°, versez-y les pistaches en une fois. Laissez sur feu doux et mélangez le temps que les pistaches « sablent » c’est à dire s’enrobent de sucre. C’est très rapide.
4. Placez maintenant les pistaches enrobées de sucre dans le bol du robot muni d’une lame « couteau », ajoutez la poudre d’amande et l’amande amère puis mixez quelques instants afin d’obtenir un sable pas trop épais, environ 1 à 2 minutes en faisant des pauses. 
5. Stoppez le robot et ajoutez dans la cuve la càs d’huile neutre. Remixez un long moment, environ 5 minutes ; la pistache va chauffer et libère son gras pour donner une pâte légèrement liquide.

 

6. Réservez dans un pot hermétique et conservez à température ambiante plusieurs mois.