J’ai vu cet entremet chez « Talons hauts et cacao« , recette que j’ai presque faite à la lettre. C’est vraiment très bon et surtout, ne vous fiez pas aux apparences ! La liste des ingrédients est longue, l’explicatif de la recette l’est tout autant mais je vous assure qu’il n’y a rien de compliqué dans sa réalisation. Ce dessert est idéal car il peut être réalisé la veille voire plusieurs jours à l’avance (je l’ai congelé bien emballé, sorti le jour j au frigo, impeccable) et en plus il en jete, en bouche aussi je peux vous dire que c’est divin. 

Pour un cadre de 24*17 cm environ soit 8 à 10 personnes : 

* Pour le biscuit dacquoise :

2 blancs d’œufs

50g de noisettes 

50g de sucre glace

15g de sucre semoule

1 pincée de sel

Sucre glace pour saupoudrer 

* Le croustillant praliné : 

200g de pâte pralinée (à défaut Pralinoise)

70g de chocolat pâtissier au lait 

100g de crêpes dentelles (gavottes)

* mousse chocolat au lait : 

85g de chocolat au lait

50g de lait

1g de gélatine soit 1/2 feuille vahiné

100g de crème entière

* mousse chocolat noir : 

130g de chocolat noir de qualité (70% pour moi)

100g de lait

2g de gélatine soit 1 feuille vahiné

190g de crème entière

Pour la daquoise : 

Préchauffez le four à 180°C. Chemisez votre cadre avec du rhodoïd ou à défaut, des bandes de papier cuisson. Mixez vos noisettes en poudre (pas extra fines pour laisser un peu de texture) et tamisez le sucre glace. 

Au batteur electrique, montez les blancs en neige ; lorsque le mélange mousse, ajoutez le sucre semoule pour serrer les blancs. Continuez de fouetter jusqu’à obtenir des blancs bien fermes. Ajoutez-y à la maryse les poudres en soulevant bien la masse délicatement jusqu’à ce que le tout soit incorporé.

Etalez la pâte sur une feuille de papier cuisson en un rectangle (un peu plus grand que la taille de votre cadre car les côtés du biscuits seront plus secs et il faudra les couper). Saupoudrez de sucre glace et enfournez 18-20 minutes, il doit légèrement dorer mais rester moelleux.

Une fois la dacquoise refroidie, détaillez un rectangle à la taille du cadre, poser le cadre sur un plat recouvert de papier cuisson (ou pas) et disposez au fond le biscuit face lisse sur la feuille de papier, réservez. 

Pour le praliné croustillant : 

Émiettez les gavottes dans un saladier. Faites fondre au bain marie ou au micro onde le praliné et le chocolat au lait puis versez sur les gavottes. Mélangez puis disposez le croustillant sur la dacquoise en étalant délicatement à l’aide du dos d’une cuillère à soupe. Tassez bien et réservez au frais ou au congélateur le temps de passer à la suite. 

Pour la mousse au chocolat au lait : 

Faites ramollir la gélatine dans un bol d’eau froide au moins 10 minutes. Faites fondre au bain marie le chocolat au lait.

Portez le lait à ébullition. Hors du feu, ajoutez la gélatine essorée et bien mélanger au fouet.

Versez en trois fois sur le chocolat fondu en mélangeant à chaque fois vivement à l’aide d’une maryse, comme pour une ganache. Laissez tiédir le temps de monter la crème en chantilly mousseuse pour avoir des mousses bien légères.

Versez le chocolat dans la chantilly et l’incorporer délicatement à l’aide de la maryse, comme pour des blancs d’oeufs. Versez la mousse sur le croustillant et remettre au frigo 1 heure ou 20 minutes au congélateur.

Pour la mousse au chocolat noir : 

Faites ramollir la gélatine dans un bol d’eau froide au moins 10 minutes. Faites fondre au bain marie le chocolat noir.

Portez le lait à ébullition. Hors du feu, ajoutez la gélatine essorée et bien mélanger au fouet.

Versez en trois fois sur le chocolat fondu en mélangeant à chaque fois vivement à l’aide d’une maryse, comme pour une ganache. Laissez tiédir le temps de monter la crème en chantilly mousseuse.

Versez le chocolat dans la chantilly et l’incorporer délicatement à l’aide de la maryse. Versez la mousse sur la précédente mousse au chocolat au lait en lissant bien le dessus à la spatule et en tapotant votre plat sur le plan de travail. 

Réservez plusieurs jours au congélateur bien emballé. Le jour J, sortez votre entremet du congélateur et retirez dans la foulée le cadre puis le rhodoïd (ça laisse des bords impeccables) et coupez des parts. Le fait de le faire encore congeler permet vraiment des découpes nettes. Réservez les entremets sur un plat, placez au frigo au moins 5 heures. Pensez à le sortir 20 minutes à température ambiante avant de le servir.

Vous n’êtes pas obligé de le congeler, vous pouvez également le faire la veille et le garder au frigo la nuit pour laisser prendre les mousses. Pour la décoration, j’ai tenté les noisettes caramélisées de « chef Nini », mais ayant fait cramer mon caramel deux fois, je me suis rabattu sur des copeaux de chocolat nestlé caramel et du sucre glace, très efficace aussi !